lundi 11 septembre 2017

A qui va profiter la suppression du RSI ?

La suppression du RSI est désormais entérinée et sera effective à partir de janvier 2018.

L'Etat va pouvoir ainsi fonctionnariser davantage une institution pour lesquelles les chefs d'entreprises s'étaient battus à la sortie de la guerre afin que celle-ci ne rentre pas dans un carcan administratif et bureaucratique.

Une fois de plus quelques minoritaires vont avoir le dernier mots. Il aurait été judicieux de consulter les cotisants pour obtenir leur avis.

Par ailleurs de quelle suppression parle t'on, s'agit comme ce fut le cas de la suppression de la taxe professionnelle qui a été remplacée par deux taxes : la CFE et la CVAE. Deux taxes au lieu d'une il fallait oser.

Tout reste ainsi à craindre qu'une fois fusionné avec le régime général, les artisans, les commerçants et les professions libérales voient leurs cotisations sociales s'aligner sur celle des salariés, ce qui représenterait une hausse substantielle de cotisations.

La volonté du gouvernement n'est elle pas un alignement des différents régimes.

A court terme avec l'ouverture des droits au chômage des indépendants on peut déjà subodorer la mise en place d'une cotisation supplémentaire pour la financer.

N'aurait-il pas été plus simple de conserver le régime actuel et de demander aux experts comptables d'établir pour le compte de leur client les déclarations sociales du RSI comme il le font actuellement pour les fiches de paies avec des déclarations sociales beaucoup plus complexes.
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire